Le rayon vins reste un mystère pour vous ? Vous vous sentez perdu lorsque vous êtes chargé d’apporter le vin au dîner ? Sequoia vous aide à y voir plus clair ! Nous vous expliquons les différences entre vin nature, bio, biodynamique ainsi que sans sulfites et nous vous donnons même des idées d’accords mets & vins !

 

Vin biologique

Élaboré à partir de raisins certifiés biologiques, depuis 2012, le vin bio est également réglementé au niveau de la vinification : plusieurs additifs sont autorisés mais en dosage plus faible que dans le conventionnel.

DANS LES VIGNES : Le viticulteur bio doit être plus vigilant aux nuisibles (champignons, pucerons et autres parasites) et opter pour des protections naturelles qui préserveront la santé du sol. Et plus le sol est en bonne santé, plus le raisin sera de meilleure qualité et moins il faudra corriger durant la vinification.

SULFITES : Un vin bio n’est pas un vin sans sulfites mais il doit respecter un taux de sulfites maximal :
– Vin rouge : < 100 mg/l (contre 160 mg/l dans le conventionnel)
– Vin blanc/rosé : < 150 mg/l (contre 210 mg/l dans le conventionnel)

 

Vin biodynamique

La viticulture biodynamique respecte le cahier des charges biologique, mais va encore plus loin dans la limitation des additifs, et est inspirée de la théorie anthroposophique de Rudolph Steiner et Maria Thun.

DANS LES VIGNES : Elle est basée sur les quatre éléments de la nature (terre, eau, air et feu) qui sont interconnectés et influencés par
les cycles cosmiques, c’est-à-dire par les changements de position des astres. Pour chacun des quatre éléments, il existe une période favorable dans le cycle lunaire. Toutes les activités dans le vignoble et dans la cave sont sensibles à ces cycles cosmiques et ont donc lieu au moment le plus favorable.

SULFITES : Un vin biodynamique doit respecter un taux de sulfites maximal :
– Vin rouge : < 70 mg/l
– Vin blanc/rosé : < 90 mg/l

 

Vin nature ou naturel & vin S.A.I.N.S

Parfois nommé « vin vivant », « méthode non interventionniste », « vin libre » ou simplement « vin naturel », le cadre définissant cette catégorie est désormais officiel depuis 2020 avec la charte Vin Méthode Nature. L’attention se concentre ici sur la vinification.

DANS LES VIGNES : Les raisins biologiques sont vendangés manuellement, les vins sont vinifiés à l’aide de levures indigènes, le vigneron n’ajoute ni ne retire aucun élément (pas d’intrant ni désacidification ou de modification de la teneur en alcool). L’ajout de sulfites est autorisé à la mise en bouteille pour les vins natures et interdit pour les vins S.A.I.N.S. « Sans Aucun Intrant Ni Sulfite » (ajouté).

SULFITES : Un vin S.A.I.N.S contient des traces de sulfites naturellement présents et un vin nature peut se voir ajouter des sulfites avant la mise en bouteille :
– Vin rouge : < 30 mg/l
– Vin blanc/rosé : < 40 mg/l

 

Mais les sulfites finalement, kezako ? Retrouvez notre focus sur le sujet dans un prochain article, de leur composition à leur rôle dans le processus de vinification.

 

Laissez-nous un petit commentaire
Cet article a été publié dans Ecologie.

Il n'y a pas de commentaires

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *