ll y a de ces rencontres inspirantes, différentes, de celles où l’on sent immédiatement que la collaboration sera fructueuse. Forts d’une vision commune et collaborative, Sequoia et Mamé Noka se lancent dans une aventure haute en couleur … café ! Rencontre savoureuse avec Quentin Castel, torréfacteur de café passionné de la jeune start-up collaborative bruxelloise. Une rencontre qui aura mené à une relation… pleine de liens !

Quel est votre « lien » particulier avec le café ?

sequoia-quentin-mamenoka
Une collaboration… qui commence à porter ses fruits !

Quentin – Pour moi, le café, c’est bien plus qu’une boisson chaude. Le café a toujours attiré, mais surtout rassemblé l’homme. J’ai toujours été fasciné par le fait que le café (et les cafés par extension) ont fourni de tous temps l’environnement nécessaire à la diffusion des pensées des plus grands philosophes. Ainsi, Voltaire avait la réputation de boire 40 tasses de café chaque jour pour l’aider à rester éveillé pour penser, penser, et penser encore à la meilleure manière de lutter contre les tyrans et les imbéciles… Cela me parle.

J’ai fini par tellement aimer le café que j’ai décidé de quitter mon poste d’enseignant primaire à Bruxelles et de lancer ma propre entreprise de torréfaction de café, à Bruxelles évidemment. C’est un très grand saut dans l’inconnu et ma motivation ne se trouve pas seulement dans mon amour pour le café. Je veux redéfinir notre relation avec le café et avoir un impact social et environnemental plus important, grâce à un changement de consommation de café.

Grâce au café, nous avons tous le pouvoir de changer la vie des génération à venir. Et c’est l’histoire que je veux co-écrire.

On boit 2 milliards de tasses par jour sur notre planète. Pour nous, c’est notre rituel du matin, notre carburant au boulot, notre source de chaleur en hiver. Mais pour les enfants des agriculteurs, le café c’est bien plus : c’est l’éducation, c’est la médecine quand ils sont malades, la nourriture sur la table,… . Le café, c’est leur porte de sortie de la pauvreté.

Et c’est là que je veux entrer en jeu. Je crois sincèrement que le café a le pouvoir d’écrire une nouvelle page de l’histoire. Il a le pouvoir de transformer une vie de survie en une vie d’opportunité, d’espoir, d’héritage. Grâce au café, nous avons tous le pouvoir de changer la vie des générations à venir. Et c’est l’histoire que je veux co-écrire.

Quel est votre lien avec Sequoia ?

Quentin – Fin juin 2016, lorsque j’ai rencontré pour la première fois le responsable Achats, Laurent, dans son bureau à Uccle, la glace était bien vite brisée car il avait déjà visité et travaillé dans des plantations de café bio-équitable au Pérou. J’étais tombé à la bonne adresse. Inutile de lui expliquer les défis auxquels les fermiers font face au quotidien ou l’empreinte écologique que notre consommation de café engendre. Nos visions sur le café et nos valeurs étaient similaires. C’était le début d’une relation de collaboration, et non pas la relation classique fournisseur versus acheteur à laquelle je m’attendais. J’étais vraiment étonné que cela se passe si bien, car c’était mon premier contact avec une chaîne de magasins. Jamais je n’aurais cru que Sequoia puisse avoir une telle ouverture d’esprit. Economie Collaborative, Economie Social, Entreprise libérée, Holacratie, … sont autant de termes qui sont tombés lors de nos discussions : quel bonheur !

sequoia-mamenoka-2

Lors de la visite d’une équipe Sequoia à mon atelier de torréfaction, c’est autour de quelques espressi et cappuccini que nous avons très naturellement déduit qu’une collaboration originale, différente, s’imposait. Malgré le défi de taille, tout semble tellement plus simple quand on la même direction !

Quel est le lien avec les clients de Sequoia ?

Quentin – Ce que nous avons proposé à Sequoia est de créer une gamme de café à la marque “Sequoia”. Rien d’innovant, me direz-vous. Si ce n’est que ce qui nous intéresse, c’est de la créer selon des principes de « co-création ». Une collaboration qui fait participer les employés et les clients de Sequoia, main dans la main. Ce qui permet de mettre le personnel et les clients sur un piédestal.

Trop longtemps, les industries ont standardisé et imposé les goûts. Il est temps que cela change. Réfléchissons ensemble à ce que l’on veut.

Trop longtemps, les industries ont standardisé et imposé les goûts. Il est temps que ça change !

Quels sont les goûts qui nous intéressent, qui nous parlent, qui nous émeuvent? Quels sont les projets sociaux que nous voulons soutenir ? Quel est le conditionnement idéal, qui réduit au mieux l’empreinte écologique? Quelle ferme voulons-nous visiter ? Est-il possible d’intégrer le facteur de saisonnalité du café?

Vous ne regarderez plus jamais une tasse de café de la même manière. Participez, goûtez, partagez mais surtout, contribuez directement au changement. Faisons du bien à la planète, une tasse à la fois !

Laissez-nous un petit commentaire

Il n'y a pas de commentaires

Participez à la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

d4bac1c9132b4bdf68d4b1d97b04a3ac)))))))))))